INFORMATIONS IMPORTANTES SUR LE CORONAVIRUS
09/11/2020

Voitures électriques : les ventes décollent mais il n'y a pas assez de bornes de recharge

Vent en poupe pour les hybrides


C’est sans surprise que les voitures particulières hybrides ont représenté la part majeure des ventes en modèles électrifiées : 66,1 %. L’ACEA mêle ici les architectures Full Hybrid révélées avec la Toyota Prius et les hybridations légères (Mild Hybrid) qui équipent, par exemple, les Fiat 500, Hyundai i20, Suzuki Swift, Volvo XC60, Land Rover Evoque, et Audi A4.

Elles permettent de réduire respectivement de 20-40 et 10-20 % les émissions de CO2 par rapport à leurs équivalents thermiques. Alors que les ventes de modèles diesel ont chuté de presque 14 % entre 2018 et 2019, les hybrides ont connu une progression de 50 % l’année dernière.

Les déclinaisons rechargeables ont tracé leur chemin plus discrètement : +13,75 %. Elles ont représenté 12,8 % des ventes en modèles électrifiés.  


Prise de vitesse pour les voitures électriques


L’ACEA s’est réjouie de constater une importante progression de 94 % des voitures électriques à batterie de traction entre 2018 et 2019 en Europe. Le pourcentage était légèrement supérieur à 50 % lors des 2 précédents exercices.

Désormais, cette technologie pèse 21 % des ventes des VP électrifiées. C’est la première fois que ces engins coiffent l’ensemble des voitures fonctionnant au bioéthanol ou au GPL : 284 812 unités contre 187 378. En 2018, les électriques ne représentaient que 147 428 ventes face aux 164 270 GPL+E85. Et en 2014 : 37 517 contre 141 452.

Même si leur part a doublé, les électriques à pile hydrogène restent peu nombreuses : 535 ventes en 2019 (0,04 % des ventes des VP électrifiées) pour l’Europe des 28 comprenant alors encore le Royaume-Uni.


Voitures électriques : les ventes décollent mais il n'y a pas assez de bornes de recharge


Les ventes de voitures électriques et hybrides progressent fortement en Europe. Mais le nombre de bornes de recharge ne suit pas comme il devrait.Développer le marché des voitures électriques, c'est bien, avoir de quoi les recharger, ce serait mieux.

L’association européenne des constructeurs automobiles (ACEA), souligne que les ventes de véhicules électriques et hybrides rechargeables ont augmenté de 110 % ces trois dernières années. Alors queu les voitures particulières hybrides ont représenté la part majeure des ventes en modèles électrifiées : 66,1 %. Le nombre de bornes a lui augmenté de 58 %, restant en dessous des 200 000. Pour l'ACEA, cela témoigne d'un gros retard dans les investissements pour les infrastructures de recharge. Si le réseau de bornes n'est pas rapidement développé, cela peut amener à un point où la percée des véhicules électrifiés peut s'arrêter. Les clients vont constater qu'il devient compliqué de faire une recharge en dehors de leur domicile, la maison restant quand même le lieu principal pour refaire le plein des batteries/

D'ailleurs, l'ACEA souligne que seulement une borne sur sept permet une recharge rapide (au-delà de 22 kW). Or, c'est avec ce type de borne que les longs trajets peuvent plus facilement s'envisager en 100 % électrique.

Dans un plan pour promouvoir le véhicule électrique, le gouvernement s'est fixé comme objectif d'avoir 100 000 bornes en accès public d'ici la fin 2021, contre un peu moins de 40 000 actuellement.


Nous contacter



Actualités



Conditions générales Politique de confidentialité Recrutement